Le budget 2013 : recettes et dépenses de fonctionnement

Le budget 2013 a été adopté lors du conseil municipal du 4 avril dernier. Cet acte fort de la politique locale permet de prendre conscience de l’évolution des recettes et des dépenses de la commune.

Plusieurs articles seront bien entendu nécessaires pour couvrir ce vaste sujet…

Commençons par l’évolution des  dépenses et des recettes de fonctionnement que vous pourrez suivre sur le graphique ci-dessous. Rappelons ici que le budget d’une commune est composé de deux sections : une de fonctionnement (dépenses courantes, masse  salariale, subventions, etc) et une d’investissement, qui retrace les opérations qui permettent d’enrichir le patrimoine de la commune. Cette section d’investissement est financée grâce à deux leviers : le solde de la section de fonctionnement d’une part et les emprunts d’autre part. Il est donc essentiel d’examiner le solde de la section de fonctionnement, car  il permet d’évaluer  d’une part la bonne gestion des deniers publics et  d’autre part la capacité de la commune à engager des investissements capables de préparer l’avenir.

Vous pourrez constater qu’entre 2008 et 2012 ces dépenses de fonctionnement ont progressé de près de 3,5 millions d’euros, soit 11,2 % en seulement 4 ans.

Comme les recettes de fonctionnement n’ont pas connu le même dynamisme que les dépenses, le solde de la section de fonctionnement n’a cessé de se réduire ces dernières années. Vous pourrez   ainsi remarquer qu’en 2008, l’écart recettes-dépenses était de 3 3200 000 €. Il n’était plus  que de 640 000 € en 2012, preuve que les dépenses progressent davantage que les recettes : très mauvais signe  pour la santé financière de notre commune et très mauvais signal pour les contribuables que nous sommes. Alors que la conjoncture économique manifestait déjà des signes de faiblesse à partir de 2009, les finances de la ville ont été mises à mal pour célébrer en pure perte  le centenaire de la commune. L’épargne patiemment constituée au cours des années antérieures s’est envolée avec les effluves de champagne au profit des cabinets de communication ! En voulant célébrer le passé –intention certes louable-, l’équipe municipale a en fait ôté au Touquet sa capacité à préparer l’avenir.

Cette nette progression des dépenses devrait se poursuivre en 2013 puisque le budget prévoit encore  une augmentation des dépenses de fonctionnement de plus de 9% par rapport à 2012…soit plus de 3 millions de dépenses supplémentaires…Si ces chiffres  se confirmentet vu le contexte général de contraction des ressources (situation économique + baisse des dotations de l’Etat) vous pouvez dès lors  anticiper une augmentation des taxes locales pour 2014.

Il y a donc bien au Touquet une folie de la dépense qui  pourrait pourtant être contenue, comme j’avais contribué à en faire la démonstration en mettant en œuvre une politique de maîtrise des dépenses de mars 2008 à juillet 2009 en tant que 1ère adjointe en charge du personnel communal, de l’administration et des  finances.

 RECETTES ET DEPENSES DE FONCTIONNEMENT

capture recettes et dep de fonctionnement

Publicités

4 commentaires sur “Le budget 2013 : recettes et dépenses de fonctionnement

  1. M. Le Députe-Maire ferait mieux de se battre contre le gaspillage et les dépenses de fonctionnement de sa ville plutôt que de se battre et en venir aux mains avec ses collègues de l opposition. Il ne sait décidément pas se tenir, alors tenir les cordons de la bourse du Touquet!!!!

    J'aime

  2. en 2013, l’excédent de la section de fonctionnement semble nul… on emprunte pour réaliser des travaux qui ne sont que d’apparat…
    alors, monsieur le maire, vous qui prétendez « dessiner le Touquet de 2030″ est-ce une preuve d’élégance de votre part ?
    vous communiquez sur notre station comme étant  » une source de lumière », mais au quotidien vous dévoilez aux touquettois une absence totale de… clairvoyance !

    J'aime

  3. Même s’il est vrai qu’il est bon d’être représenté à Paris,notre député ferait mieux d’ être plus dans sa station,quand on voit que les peintres repeignent les bancs en foret quand il fait à peine 10 °,que les bordures de certains trottoirs se fendent en biseaux ,particulièrement en face de chez Texti ou en sortant de la grande maison de fruits & légumes, on se demande où on va, c’ est vrai qu’il est impossible de tout faire,allumer des bougies pour faire bling,bling plutôt que de pallier à l’ urgence!!

    J'aime

  4. Que la transparence est apaisante et éclairante aux pays des… « lumières ». Clair, précis, sans détours… ce texte devrait faire l’objet de la plus grande diffusion pour nourrir les esprits de nos concitoyens.
    Car pour remplir l’escarcelle budgétaire, force est de constater que même les arbres de notre chère pinède sont mis à contribution… La vente des copeaux de bois ainsi produits a pour destination les hôpitaux de la région. Une habile façon de faire passer l’amère pilule sous couvert d’œuvre de charité.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s