4 ème échec : Une conception du pouvoir archaïque

Enfin, on ne peut terminer ce panorama sans se pencher un instant sur la dimension politique de ce diagnostic. C’est ce qui, pour moi, constitue le 4ème échec, échec des années 2000 qui n’a malheureusement pas été surmonté durant le dernier mandat.

Il y a une notion qui résumera mon propos, c’est celle de gouvernance. Autrement dit, quel système mettons-nous au point pour organiser la vie politique afin de prendre en compte l’ensemble des parties prenantes, l’ensemble des attentes.  Parties prenantes, attentes et talents qui sont publics ; parties prenantes, attentes et talents qui sont aussi privés.

Sur ce plan, le mandat qui s’achève était, en quelque sorte, prometteur. Prometteur car se voulait en rupture avec certaines méthodes, certaines mauvaises habitudes qui avaient cours par le passé. De fait, nombre de Touquettois attendaient quelque chose de nouveau dans la manière de prendre les décisions importantes. Cela n’a pas eu lieu. Et pourtant, cela a lieu, aujourd’hui et parfois depuis bien longtemps, dans un grand nombre de villes, de droite comme de gauche.

Participation, concertation, démocratie locale, peu importent les mots. L’essentiel réside dans la conception que l’on se fait du mandat d’élu local et dans la  méthode que l’on retient pour prendre les décisions.

Elles ont été nombreuses, depuis dix ans, les réunions qui n’avaient de concertation que le nom. Que le nom, j’insiste sur ce point, car les décisions étaient déjà actées avant même que la réunion ne se tienne. Vous avez sans doute en mémoire, mieux encore que moi, ces dizaines de réunions tristement inutiles. Les Touquettois aussi les ont bien en tête et se souviennent sans doute de cette phrase de Daniel Fasquelle  » trop tard, le coup est parti ! »

Ecouter la population, tenir compte de ses revendications, de ses aspirations, de ses idées est pourtant essentiel de nos jours.

Essentiel parce que cela permet de viser juste, de répondre précisément aux besoins. Essentiel parce que  la population a une connaissance des problèmes et des solutions qui complète celle des élus.

Essentiel enfin car cela permet aussi d’éviter des contentieux futurs coûteux en termes de temps et d’argent (les procédures sont longues, reportent la réalisation des projets, mobilisent les services municipaux, impliquent des frais d’avocats et, quand nous les perdons, conduisent au versement d’importantes indemnités).

Il ne s’agit donc pas de faire parler et d’écouter la population pour « faire plaisir », pour se fondre dans un moule. Il s’agit d’écouter les gens pour améliorer les décisions.  Pour être plus efficace. Un maire ne peut plus aujourd’hui décider, trancher, arbitrer comme il le faisait il y a vingt ou même dix ans.

Enfin,  parce que la réussite de la station sur le marché de l’économie touristique dépend autant de l’action publique que de la mobilisation des acteurs privés, nous ne pouvons plus nous permettre de prendre de grandes décisions sans eux.

Ce que je vais dire ici va peut-être choquer les tenants d’une action publique toute puissante, mais je ne m’en cache pas et je l’affirme : j’estime que le conseil municipal fait aujourd’hui fausse route quand il se prononce sur des décisions stratégiques sans même avoir pris la peine de consulter ceux qui vont concrètement les mettre en œuvre. Ceux qui vont en profiter ou qui vont les subir. Le statut de l’Office de tourisme, un établissement public industriel et commercial, devait permettre ce dialogue, cette association des acteurs privés aux décisions majeures en matière touristique. En réalité, il n’en est rien : les professionnels y sont marginalisés, les débats stériles, le comité directeur de l’Office servant de simple chambre d’enregistrement des décisions préalablement actées dans le bureau du maire.

Le retard pris en matière de gouvernance au Touquet n’est pas mince. Le chemin à parcourir est considérable. Il est plus que temps d’apporter un nouveau souffle.

Publicités

Un commentaire sur “4 ème échec : Une conception du pouvoir archaïque

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s