L’accueil des gens du voyage

Le dossier relatif à l’accueil des gens du voyage, dossier délicat et complexe, n’en finit pas… de faire parler. 

La loi qui encadre ces questions et le schéma départemental qui la traduit concrètement sur chaque territoire sont pourtant très clairs: notre communauté de communes (la CCMTO) doit disposer d’une aire de grand passage capable d’accueillir 150 caravanes durant les rassemblements estivaux. On peut s’en satisfaire ou le regretter; c’est ainsi, c’est la loi.

Voilà donc plus de dix ans que notre communauté de communes vit, en quelque sorte, hors la loi.

Une « solution temporaire », qui dure tout de même depuis 2008, a repoussé la question et ainsi reporté le problème (car c’est devenu un problème) sur les seuls Touquettoises et Touquettois. 

Depuis 2008 en effet, Le Touquet, en la personne de son maire, a ouvert ses portes et ainsi autorisé les gens du voyage à s’installer sur l’espace dit du « nouveau siècle », à proximité de l’aéroport et de ses centaines d’habitants permanents et de résidences secondaires. 

Le bon sens semblait pourtant exclure l’implantation de cette aire au coeur d’une commune touristique…

Pourtant, lors d’une réunion de la communauté de communes le 9 décembre 2010, Daniel Fasquelle nous affirmait « l’Etat et la Sanef nous ont proposé des terrains » pour l’aire d’accueil de grand passage. Il avait même annoncé l’organisation d’une réunion début 2011 pour « discuter des terrains retenus » 

Le Maire et Président de la CCMTO actuel s’est exprimé une énième fois sur ce sujet lors d’une réunion de quartier ce jeudi 12 septembre. Pour tenter de se justifier. Et pour nous dire essentiellement deux choses: 

1. Après cinq années de recherche, il n’a trouvé aucun terrain disponible sur l’ensemble du territoire intercommunal ??? (voir plus haut)

2. Mieux, il a décidé de remettre le dossier au Préfet, représentant de l’Etat, charge à lui de « trancher ». 

Je ne doute pas un seul instant de la difficulté qui existe à trouver un espace capable d’accueillir, dans des conditions de décence et de sécurité, des centaines de personnes quelques semaines par an, d’autant plus quand on est Député d’une circonscription qui englobe notre communauté de communes. 

On constate aujourd’hui qu’il semble surtout plus facile de se défausser sur l’Etat plutôt que de prendre ses responsabilités d’élu et d’appliquer la loi. D’ailleurs, si aucun terrain n’est disponible -ce que prétend Daniel Fasquelle- comment donc le préfet pourrait-il, lui, en trouver un ? 

Ce dossier est en fait symptomatique de  l’incapacité de certains élus à trancher des sujets complexes. Il traduit leurs difficultés à répondre à des questions qui nécessitent de ne penser qu’à la satisfaction de l’intérêt général.  Il révèle enfin leur préférence à toujours reporter à demain ce qui s’impose pourtant aujourd’hui. 

La mise à disposition,  de droit ou de fait, de terrains inadaptés au coeur de notre station n’est plus tenable.  

Il nous faut, dans les 18 mois qui viennent, une solution pour garantir le respect du droit et la tranquillité des Touquettois.

Il nous faut, dès 2014, du courage et de la détermination pour régler, rapidement, cette question désormais urgente! 

Publicités

2 commentaires sur “L’accueil des gens du voyage

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s