Un bilan financier qui dérange….

Chers amis lecteurs de ce blog, 

Le maire sortant a fait circuler récemment un document qui n’a pas dû vous laisser insensible.

Un document dans lequel son actuel adjoint en charge des finances et le conseiller municipal délégué au personnel communal se livrent à une étonnante diatribe à mon encontre.

Je ne répondrai pas aux attaques lancées contre ma personne.

Elles ne vous intéressent pas. Elles ne m’intéressent pas non plus.

Je formule cependant le vœu que la fébrilité qui semble gagner actuellement les rangs de la municipalité sortante ne la conduiront pas, ces prochaines semaines, à privilégier la calomnie plutôt que le débat serein. 

En revanche, je tiens ici à rectifier les affirmations des deux élus municipaux au sujet de la situation financière de notre commune. Un sujet qui m’est cher, comme vous le savez. Ces affirmations -censées nourrir une tentative de justification de leur bilan en matière de gestion de nos ressources financières et de nos ressources humaines- ignorent (volontairement ?) le cœur du problème.
Le problème est pourtant simple.
Vous, contribuables touquettois, n’avez jamais payé autant d’impôts locaux.
Pourtant, la commune n’a jamais dégagé une capacité d’autofinancement (CAF) structurellement aussi faible.
La CAF, c’est ce qui reste dans les caisses de la commune une fois qu’elle a payé l’intégralité de ses charges de fonctionnement.
La CAF, c’est donc la fraction de vos impôts qui permet d’effectuer des dépenses d’investissement, les seules qui puissent garantir à notre station le renforcement de son attractivité et la préparation de son avenir.
Pourquoi la CAF est-elle aussi faible aujourd’hui?
Parce que les dépenses de fonctionnement (masse salariale, communication, subventions et autres charges) ont explosé ces dernières années ! Vous remarquerez d’ailleurs que les élus sortants ne citent aucun chiffre en matière de maîtrise des dépenses de fonctionnement, et pour cause : elles ont augmenté de 10% durant le mandat alors que j’étais parvenue à les diminuer lorsque j’étais en charge des finances et du personnel communal.

Cette situation fragilise notre équilibre financier et doit nous alerter car elle ne peut aboutir qu’à deux phénomènes :

  • soit l’augmentation future de la fiscalité, pour permettre de maintenir un niveau d’investissement digne d’une station touristique comme la nôtre;

  • soit la réduction progressive de nos capacités d’investissement, c’est à dire la baisse des dépenses en matière d’entretien de notre patrimoine, de rénovation de nos trottoirs et de notre voirie ou la non-réalisation de projets ambitieux pour dynamiser notre économie.

L’actuel adjoint en charge des finances et le conseiller municipal délégué au personnel communal semblent ignorer ces réalités. Ils nous expliquent, cette semaine, que la situation financière de notre commune est saine.

Nous n’avons manifestement pas la même conception de la bonne gestion. 

Enfin, cette analyse étonnamment incomplète les conduit à assimiler mes propos à de la « démagogie et de la désinformation », deux qualificatifs que je ne peux accepter.
La démagogie, c’est de faire croire aux contribuables Touquettois que notre commune est en mesure de financer aujourd’hui une nouvelle salle de spectacle sans hausse d’impôt ni réduction des investissements essentiels que nous devons urgemment engager. Sans même développer ici la question de la pertinence ou non du projet proposé par la municipalité sortante, je veux vous dire d’ores et déjà que notre situation financière actuelle ne nous permet pas de nous engager, aujourd’huisans risque financier, sur un projet qui grèvera le budget de la commune de plus de 2 Millions d’euros par an pendant…. 17 ans.
La désinformation, c’est de présenter à la population réunie à la dernière réunion des propriétaires un graphique sur lequel étaient affichés des taux de fiscalité erronés.
La désinformation c’est oublier de dire au touquettois que la ville va devoir dépenser 100 000 € par an pour l’office de tourisme situé au 2 rue St Jean…Locaux dont la ville était propriétaire et qu’elle a dû revendre après avoir perdu son procès.
C’est aussi d’affirmer que les contentieux liés aux permis de construire illégaux délivrés en forêt (qui nous coûtent 2.5 Millions d’euros) sont le fruit de la précédente municipalité alors que c’est le maire actuel qui a signé, trop hâtivement, l’essentiel des permis contestés.
Ou encore d’annoncer que la masse salariale au Touquet a évolué ces dernières années dans des proportions mesurées alors qu’elle a crû de 2 Millions d’euros entre 2007 et 2012.

* * *

Vous retrouverez une analyse plus approfondie sur l’état de nos finances et de notre fiscalité dans un document que je m’apprête à vous distribuer ces prochains jours. L’ensemble des chiffres qui y sont présentés sont tous issus de données officielles: celles présentées par la municipalité dans ses documents budgétaires annuels et celles collectées et publiées par le Ministère des Finances (www.collectivites-locales.gouv.fr). J’estime en effet que les citoyens contribuables sont en droit d’exiger de ceux qui les représentent ou aspirent à les représenter la vérité sur l’utilisation qui est faite de l’argent public, sauf à fragiliser le lien de confiance essentiel entre la population et ses élus.

Je reste à votre disposition pour développer avec vous ces sujets si vous le souhaitez.

N’hésitez pas à me contacter personnellement par e-mail (bernard@bbox.fr) ou par téléphone (06.50.25.42.03). Ou tout simplement au détour d’une des rues de notre Touquet, où je suis, chaque jour, présente à vos côtés.

Vous pouvez compter sur mon engagement et sur ma détermination.

Juliette Bernard

Publicités

5 commentaires sur “Un bilan financier qui dérange….

  1. Il faut lire le document de MM Deschryver et Beaurain jusqu’à la fin… On apprend que tout va bien au Touquet parce qu’il y a eu du monde durant la Toussaint…!!

    Un adjoint en charge des finances, « attaqué » sur des éléments financiers de base, ne trouve rien de mieux à dire pour se justifier, c’est à pleurer… Il n’y a certes plus d’adjoint au tourisme pour pouvoir dresser le bilan touristique de cette municipalité, mais quand même…

    Remercions en tout cas les commerçants, les hôteliers, les restaurateurs qui ont su accueillir cette clientèle comme il se doit, ce qu’ils font chaque année en cette période de vacances scolaires.

    Eux sont bien conscients que ce n’est pas la british week qui les a fait travailler….

    J'aime

    • L adjoint aux finances ne peut pas répondre puisque malheureusement le triste bilan financier est rigoureusement exact…
      Quant aux résultats des vacances de la Toussaint…il suffit d interroger les commercants. Tout le monde sait maintenant parfaitement que voir du monde ne signifie pas grand chose, encore faut il que les visiteurs dépensent au Touquet.
      Merci pour votre commentaire.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s