La municipalité doit davantage accompagner les acteurs de la vie économique

L’Union Professionnelle Artisanale (UPA) organise ce mercredi une journée d’action nationale pour défendre les 1 300 000 emplois que représentent les secteurs du commerce, de l’artisanat, de l’hôtellerie, de la restauration, etc…

Fortement implantées sur notre territoire montreuillois et en particulier dans notre commune, ces entreprises de proximité entendent ainsi rappeler au gouvernement leur poids dans l’économie et surtout dénoncer la pression fiscale et parafiscale qui ne cesse de les fragiliser, dans un contexte économique déjà fortement dégradé.

Au contact quotidien de ces professionnels, qui sont la pierre angulaire de notre économie touristique, je sais combien certains d’entre eux souffrent depuis plusieurs mois : baisse de leurs chiffres d’affaires, difficultés de trésorerie, obligations de mise aux normes de leurs établissements, augmentation programmée de la TVA, etc…

Je souhaite donc bien entendu que leurs revendications, portées localement par Destination Commerces et l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), soient enfin entendues par les pouvoirs publics nationaux. Mais entendues aussi par les pouvoirs locaux.

Car si le gouvernement actuel est resté sourd à leurs multiples appels, la municipalité sortante ne s’est pas montrée pour autant plus (ré)active. 

Elle en a pourtant les moyens.

  • Comment comprendre que les commerçants, hôteliers, restaurateurs n’aient plus d’interlocuteur au sein de l’exécutif local, l’adjoint au tourisme démissionnaire il y a trois ans n’ayant même pas été remplacé ?

Pas d’adjoint au tourisme dans une commune touristique, un comble. Un signe, aussi, du peu de considérations portées à l’égard des acteurs économiques.

  • Comment comprendre que le comité directeur du Touquet Tourisme ne soit  qu’une chambre d’enregistrement, peu transparente, de décisions précédemment actées par les élus sans concertation réelle avec tous les acteurs de la vie économique ?

Les représentants des forces privées de la station n’y sont plus entendus, alors qu’ils devraient constituer, concrètement, de véritables partenaires tant dans la définition de notre stratégie de développement que dans sa mise en œuvre.

  • Comment comprendre enfin que la municipalité sortante continue de poursuivre sa politique aberrante de stationnement payant, alors que les commerçants peinent aujourd’hui à attirer la clientèle durant certaines périodes de l’année ?

Le stationnement payant est une manne pour la ville mais un boulet pour les professionnels; il est temps d’en prendre conscience.

J’aurai l’occasion, ces prochaines semaines, de présenter des propositions concrètes pour répondre aux attentes, urgentes, des forces vives touquettoises. J’ai déjà eu l’occasion d’en formuler une récemment par voie de presse : la suppression du stationnement payant durant les saisons d’automne et d’hiver, en dehors des vacances scolaires.

C’est une mesure peu coûteuse pour les finances de la commune mais importante pour le chiffre d’affaires nos commerçants.

C’est une décision qui peut être mise en œuvre immédiatement.

C’est un appel, aussi, à l’instauration de relations de confiance entre les professionnels de l’économie touristique qui jouent le jeu d’une animation plurisaisonnière de la station et que la municipalité doit enfin considérer comme de véritables partenaires.

La municipalité doit accompagner  ceux qui participent à la vie du Touquet tout au long de l’année.

Publicités

4 commentaires sur “La municipalité doit davantage accompagner les acteurs de la vie économique

  1. une belle mesure pour satisfaire les commerçants, si la relation voiture = chiffre d’affaires se vérifie, les automobilistes qui n’achètent pas la vignette… mais pas les cylistes et les piétons. de plus, vivant dans le centre-ville, je ne vois pas beaucoup de voitures fonctionnant à l’électricité ou au gaz… et les effets sur notre cadre de vie existent (pollution sonore et olfactive notamment).
    est-ce une mesure favorable à l’image d’une station balnéaire ?

    J'aime

    • Revoir la politique du stationnement payant est un impératif !
      Penser aux nuisances olfactives et sonores en est un autre…Commençons déjà par remplacer les véhicules thermiques de la ville par des véhicules électriques…poursuivons en mettant en place un agenda 21… poursuivons également en mettant un place un éco quartier à Quentovic…Bref des tas de possibilités si l’on veut bien s’en donner la peine…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s