« Machine de Guerre »

La rédaction de la Voix du Nord a choisi l’expression « Machine de Guerre » pour titrer son article consacré au projet de transformation du Palais des Congrès avec un montage de Partenariat Public-Privé (PPP).

A qui profitera la machine de guerre économique à 20 millions d’euros ?

Au Touquet, à Natixis et aux grandes signatures que cette banque représente ? A tous, bien sûr. A condition que le projet suive son cours comme prévu et que la clientèle soit au rendez-vous. Sinon, Natixis ne partagera aucun des risques financiers. Ceux-ci resteront à la charge du Touquet, c’est-à-dire de quelques milliers d’habitants qui auront été victimes de leur confiance aveugle envers le pouvoir en place. On constatera alors, mais trop tard, que ce projet était une véritable « bombe à retardement » !

Les exemples abondent où la formule Partenariat Public-Privé (PPP) a mis à genoux les finances d’une collectivité suite aux écarts entre prévision et réalité constatés au bout de plusieurs années. Le centre hospitalier Sud-Francilien d’Évry, le Grand Stade de Lille, le Stade du Mans…sont autant de cas où la collectivité a dû supporter déficits ou dépassements de coûts, sans compter le projet de l’Aréna de Dunkerque qui a été purement et simplement abandonné avant son lancement. Tout ceci pour la simple raison que les prévisions à 20 ans relèvent, plus que jamais, de la boule de cristal ! Le PPP, c’est un voyage dans le brouillard.

Le projet du Palais des Congrès est piloté en partie par Maître Jérôme Grand d’Esnon, l’une des éminences grises de Bruno Le Maire, candidat à la présidence de l’UMP. Depuis 2008 au Touquet, la préférence clanique est de mise pour l’attribution de postes-clefs, d’interventions tant au niveau municipal (Ville et Touquet-Tourisme) qu’intercommunal et pour l’organisation régulière de différentes réunions politiques. C’est devenu un véritable rituel.

On peut alors s’interroger sur la réelle justification des projets, et sur la pertinence de montages complexes portant sur des montants financiers considérables. Rappelons que le Cabinet chargé de présenter le PPP aux élus ne s’est jamais prononcé sur l’impact du projet sur les finances de la Ville. Dans un contexte budgétaire tendu du fait de la diminution irréversible des dotations de l’État, son financement est-il compatible ?

Le Touquet va-t-il se retrouver à la tête d’un PPP toxique pour les contribuables d’aujourd’hui et de demain ?

Juliette Bernard – Jean-Philippe Bataille – Francis Besson – Alain Herman

Publicités

4 commentaires sur “« Machine de Guerre »

  1. C’est vraiment triste mais je le répète , tant qu’il y aura plus de touquettois en résidence secondaire qui votent que les touquettois de souche les dés seront pipés et nous aurons à faire face à ce genre de décisions absurdes. Que faire contre contre la démocratie où tous les votes sont égaux et qui est parait-il le meilleur système?

    J'aime

  2. Bonjour,

    Quelles sont les règles de transparence appliquées par la ville du Touquet afin de permettre aux touquettois d’être parfaitement informés à quelle hauteur ils seront caution en cas de dérapage du budget prévisionnel ? (sur quel scénario ? Avec quels risques financiers ? Pour qui ?)

    J'aime

    • Lorsque j’aurai le détail, je mettrai les chiffres sur ce blog…J’indiquerai également en fonction des informations communiquées les risques que la collectivité sera amenée à prendre… Moi je serai transparente ! les informations du maire, on verra !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s