Projet hôtelier sur l’ancienne petite piste de l’aéroport

Il y a quelques semaines était posée la première pierre de la résidence hôtelière sur la petite piste de l’aéroport. Un dossier assez ancien datant des années 2006/2007.

Un projet toutefois intéressant car la création de cet hôtel et des logements qui doivent s’y ajouter est une formidable piste d’envol pour ce quartier.

Mais comment cette construction est-elle  encore envisageable sans un nouveau permis de construire ?dscn0070

Un permis,  d’après le code de l’urbanisme, est valable au maximum 5 ans (3 ans + 2 renouvellements d’un an) voir le site service public : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2082

  • Le permis de construire a été accordé le 18 octobre 2007 ;
  • Il a fait l’objet d’un recours rejeté par le tribunal administratif le 12 mai 2011 (voir procès verbal du conseil municipal du 2 avril 2012) ;
  • Un permis de construire n’est valable que 5 ans, mais le délai de recours suspend la durée de validité du permis de construire.

On peut en déduire que le permis de construire ne serait plus valable depuis au minimum le 11 mai 2016 (12 mai 2011 + 5 ans).

Comment peut-on poser la première pierre d’un  complexe hôtelier sur un terrain dont l’autorisation ne semble plus valable ?

Nous attendons des explications !

Publicités

4 commentaires sur “Projet hôtelier sur l’ancienne petite piste de l’aéroport

  1. Cela ne risque t’il pas de supprimer le caractère « aéroport international » avec des constructions à proximité de la piste restante ? Quel est la classe de plus gros porteur pouvant être accueilli ?
    Il semble que ce bel aéroport qui a connu son heure de gloire à l’époque de la « Flèche d’Argent » végète…
    C’est bien dommage car, à part Lesquin, nous n’avons pas d’aéroport de qualité dans le Nord Pas-de-Calais.

    Heureusement qu’il y a bon nombre d’aéroclubs, mais pour recevoir un 747 sur une piste en herbe…
    Un truc à retrouver taupes, lièvres et lapins manifestant devant la préfecture !

    Bien Cordialement

    Les Cureuils

    J'aime

  2. Après la mise en examen du maire d’Hesdin pour détournement de fonds publics, à quand la mise en examen du maire du Touquet pour les dérives financières et la gestion du Parc Equestre ? 600 K€ en 2016, même pour le trésorier des LR c’est beaucoup.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s