Le coût « provisoire » du Palais des congrès

Lorsque Lilyane Lussignol a signé le contrat de partenariat pour l’agrandissement et la rénovation du Palais des congrès durant l’été 2016, le projet global s’élevait à 25, 7 millions d’euros. 

Dix huit mois plus tard, et quelques avenants plus tard, le coût global s’élève à 27,4 millions d’euros. Une augmentation de   6,6 % par rapport au contrat initial soit 1,7 million de plus.

C’était prévisible ! et ce n’est peut-être pas fini…D’ici la livraison de l’équipement en 2020, je crains que la note ne s’allonge comme dans bien d’autres contrats  de partenariats. La liste des PPP (partenariat publi-privé) calamiteux  pointée par la presse et par les chambres régionales des comptes est longue !

Je vous invite à lire cet article du monde qui, même s’il n’est pas récent, vous fera prendre conscience des  risques qui ont été pris par les élus de la majorité du Touquet. La commission des lois du Senat qualifiant même les PPP de « bombes à retardement ».

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/11/06/partenariats-public-prive-un-dispositif-de-plus-en-plus-decrie_4804403_4355770.html

Cette bombe à retardement devra être assumée financièrement par les touquettois…mais la responsabilité appartiendra toujours à ceux qui auront initié et cautionné ce projet.

Avec mon équipe, nous avions pour projet, en 2014, de rénover le palais des congrès sans l’agrandir. Le coût de notre projet s’élevait à 7,5 millions d’euros. 20 millions de moins que le projet actuel ! 

 

fullsizeoutput_9d3
Financement du Palais des congrès du Touquet au 9/4/2018 (voir total général)

 

 

 

Publicités

Le Touquet veut quitter la communauté d’agglomération

Copie du mail adressé à Mme le maire du Touquet : 

Madame le maire,

C’est avec stupéfaction que j’ai lu dans la presse votre volonté de quitter la communauté d’agglomération.

La volonté de 3 maires de l’ancienne CCMTO n’est pas suffisante. Il vous faut au minimum une délibération du conseil municipal pour entamer une procédure de sortie de la CA2BM.
Je suis surprise que vous n’ayez pas pris la peine d’informer les élus touquettois de cette décision qui ressemble plus à un coup d’Etat qu’à une avancée de vos réflexions ou devrais-je dire des réflexions de votre prédécesseur. Jamais, vous n’avez évoqué vos doutes dans une quelconque réunion municipale.
Vous vous étiez pourtant engagée, lors de votre prise de fonction de maire, à ce que les élus ne soient plus informés par la presse mais en amont…Quatre mois après nous ne pouvons que constater que l’engagement n’est pas tenu !
J’ajouterai enfin qu’il est cocasse de lire votre étonnement « La gestion de l’ex-CCMTO a été remise en cause alors que nous représentons les deux tiers du budget de l’agglomération ! »  
 
La gestion financière de la CCMTO  est pourtant très loin d’être vertueuse :
  • la dette a été multipliée par 9 entre 2007 et 2016 ( 1 433 000 € en 2007 / 12 975 000 € en 2016 ) *
  • les charges de personnel ont augmenté de plus de 80 % ( 1 194 000 € en 2007 / 2 161 000 € en 2016 ) *
Et vous souhaitez nous replonger dans cette gestion !
Quand envisagez-vous de cesser le financement de cette « coquille vide » qu’est l’agence d’attractivité et qui coûte très cher à vos administrés ?
Votre décision unilatérale est-elle vraiment dictée par l’intérêt général ?
Cordialement,
Juliette Bernard
* https://www.impots.gouv.fr/cll/zf1/communegfp/flux.ex?_flowExecutionKey=e2s4&_eventId=chiffresclescommunegfp&critereDeSelection.siren=246201115

Bilan des pianos folies

Madame le maire l’avait bien précisé,  les résultats sont mauvais.  Nous le constatons dans les chiffres qu’elle a eu la courtoisie de nous communiquer.

Recettes de billetterie et nombre d’entrées payantes :

2017 : 64 486 € pour environ 2686 entrées payantes

2009 : 68 340 €  pour 2734 entrées payantes

Depuis 9 années,  les pianos folies reçoivent en moyenne 2 600 à 2800 personnes qui payent leur place.  Force est de constater que cette manifestation ne décolle pas malgré les investissements en personnels et les subventions diverses.  En 2017  les recettes sont même inférieures à la 1 ère édition.  Le bilan  2017 fait état d’ un résultat négatif important : – 66 000 €. 

66 000 € que la ville du Touquet est bien évidemment obligée de compenser  !

Je salue la décision de Mme Lussignol de réduire la durée des pianos folies en 2018 :         7 jours  au lieu de 9 . Le nombre de concerts devrait également être revu à la baisse. Ces mesures seront-elles suffisantes ?

Il est souhaitable que l’organisation réfléchisse à donner un nouvel élan à cette manifestation  : durée, date, choix de programmation, communication sont autant de sujets à repenser.

Juliette Bernard

 

Pour aller plus loin  :

2017 : 64 486 € pour environ 2686 entrées payantes

2016 : 73 039 € pour environ 3043 entrées payantes

2012 : 68 000 € pour 3395 entrées payantes

2011 : 94 058 € pour 4072 entrées payantes

2010 : 92 136 € pour 3766 entrées payantes

2009 : 68 340 €  pour 2734 entrées payantes

Un Cadeau de 66 000 €

present-307775_960_720Une collectivité n’a pas à payer ce qu’elle ne doit pas ! C’est un grand principe et c’est, rappelez vous,  d’argent public dont il s’agit !

Quand une ville paye ce qu’elle ne doit pas, cela s’appelle faire un  « cadeau ». Voire faire preuve de favoritisme.

Le contexte : En décembre 2015,  deux anciens exploitants de la plage ont décidé de contester la procédure de Délégation de Service Public qui avait été lancée pour l’attribution de lots sur la plage(bars) . Ils avaient pris la décision de ne présenter aucun dossier, procédure obligatoire pour prétendre à poursuivre leur activité sur la plage.

Au terme de leur contrat qui se terminait en 2015, ils quittaient donc les lieux sans aucune compensation de quelque ordre que ce soit comme c’était prévu au contrat qu’ils avaient signé plusieurs années auparavant.

Les faits : Voilà qu’au conseil municipal du 9 octobre dernier,  on nous a demandé d’approuver le versement de la somme de 66 000 € aux deux plagistes au prétexte qu’ils n’ont pas pu revendre leur matériel au prix estimé par un commissaire-priseur. Ce n’est absolument pas le problème des touquettois vous en conviendrez puisqu’aucune indemnisation n’était prévue au contrat, je vous le rappelle.

Il s’agit donc d’un cadeau voire même s’agit-il d’un acte de favoritisme de la part des élus de la majorité. C’est  également la porte  ouverte à des indemnisations futures qui pourraient être réclamées. Si un exploitant décide demain de renoncer à son club de plage, faudra-t-il racheter les trampolines, structures gonflables etc… ?

L’opposition que je conduis à voté contre cette délibération.

Juliette BERNARD

RUPTURE DE TRESORERIE de la ville du TOUQUET

Résultat de recherche d'images pour "photo billet euros"C’est un fléau qui atteint les entreprises privées…       mais pas que !  La ville du Touquet aussi.

La ville du Touquet est, comme nous l’a dit l’adjoint aux finances lors du dernier conseil municipal, en rupture de trésorerie.  Cela  revient à dire que la ville n’a pas les moyens de financer les investissements prévus et les engagements qu’elle a pris.

Afin de pouvoir financer le démarrage des travaux du Palais des congrès, la ville va ouvrir un compte bancaire avec en quelque sorte une autorisation de  découvert (ou avance de trésorerie)  de 3 millions et demi d’euros.

Cela afin de permettre d’attendre que les terrains de Quentovic soient vendus.

En résumé, on dépense de l’argent que l’on n’a pas encore ! C’est tout sauf de la gestion en bon père de famille !

L’opposition que je conduis a bien évidemment voté contre cette délibération. 

Juliette BERNARD

 

Prise de parole de JP Bataille lors du conseil municipal du 10 juillet 2017

Jean-Philippe Bataille a pris la parole immédiatement après l’élection du nouveau maire. Vous trouverez ci-dessous le texte qu’il a rédigé et lu  lors du  conseil municipal.

 

Madame,

Lors d’une élection, il est d’usage, quand on fait partie de l’opposition, de faire preuve de respect démocratique et de féliciter le candidat élu.

Néanmoins, dans le cas de figure qui nous occupe aujourd’hui, je vous adresserai non seulement mes félicitations, mais aussi, et SURTOUT, MA COMPASSION !

En effet, compte tenu des déclarations faites dans la presse, et de l’information à destination des Touquettois, vous allez à l’évidence, être un Maire sans tribune et sans marge de manœuvre, et à ce titre JE VOUS PLAINS ! 

Je vous plains parce que les Touquettois ne s’adresseront pas à vous, les services de la ville et vos collègues de la majorité non plus parce qu’ils sauront que votre pouvoir de decision sera quasi NUL.

A ce titre,vous avez toute ma sincère bienveillance, compte tenu de la difficulté de la tache qui vous incombe

Mais un Roi sans couronne n’a jamais été un ROI !

Mes pleines et entières félicitations, en revanche, je les adresse à votre prédécesseur qui, après une réélection remarquable, s’est empressé de répeter , à qui voulait bien l’entendre, qu’il n’y avait pas d’inquiétude… puisqu’il restait « aux manettes ».

Ce qui,vous en conviendrez, ne renforce pas votre crédibilité, et tue dans l’œuf votre légitimité.

Tous ceux qui ont déjà été dans le management d’entreprise savent qu’un bon manager se reconnait dans sa capacité à transmettre, qu’il faut savoir transmettre, et qu’une bonne transmission n’est pas une perte de pouvoir pour celui qui en est à l’origine, mais BIEN AU CONTRAIRE, le renforce dans son pouvoir et lui donne de la hauteur vis-à-vis de ses collaborateurs.

Dans le cas contraire, les employés ou les clients continuent immanquablement de  s’adresser à « Dieu plutôt qu’à ses saints », et cela crée evidemment une confusion dommageable.

Vous avez été nommée Maire par interim et de façon provisoire,ce qui va INEVITABLEMENT créer des tensions,des frustrations et des incompréhensions inutiles.

Je voudrais maintenant m’adresser aux élus de la majorité ,et notamment à ceux qui representent « les vieilles familles touquettoises », sans exclure évidemment les autres :

Croyez vous que nos aïeux,qui nous ont transmis ce JOYAU qu’est Le Touquet, auraient accepté un tel jeu de chaise musicale, un tel tohu bohu dans la gouvernance touquettoise, un jeu digne des affres de la politique nationale mais indigne de notre Station et de ses habitants qui ont toujours avancé UNIS dans un meme dessein : L’AMOUR DE NOTRE VILLE.

L’opposition constructive que je représente, vous le savez bien, ne remet et ne remettra certainement pas en cause tout ce qui a été fait dans le passé, et sait faire preuve de discernement dans les futurs projets

Mais j’ai la conviction que ce FLOU dans la gouvernance sera préjudiciable pour les enjeux qui nous attendent ces prochaines années.

Les Touquettois apprecieront !!!

Madame Le Maire, parce que je vous plains et que j’aime Le Touquet, je vous souhaite BON COURAGE !!!

Jean-Philippe BATAILLE