Election du maire à bulletin secret

Vous trouverez ci-dessous, copie du  mail adressé au Maire du Touquet et la doyenne d’âge du conseil municipal qui préside la séance lors de l’élection du maire :

 

Monsieur le maire, Madame l’adjointe,

La configuration de la salle du conseil permet au public, à la presse, aux élus voisins de voir le bulletin de vote que nous insérons dans l’enveloppe.

Nous vous demandons donc de bien vouloir faire procéder à l’installation d’un isoloir afin de garantir un réel vote à bulletin secret. Chaque élu a en effet le droit de s’exprimer dans les urnes en toute liberté et sans craindre la dénonciation de ses voisins.

Nous vous remercions de bien vouloir accéder à notre demande.

Cordialement,

Juliette Bernard – Jean-Philippe Bataille – Francis Besson

Publicités

Comment contourner la loi contre le cumul des mandats ?

La loi sur le non cumul des mandats va enfin s’appliquer alors que les citoyens la réclamaient depuis des décennies. Question d’éthique et d’assainissement de la vie politique…Mais sur ce chemin de cette moralisation, certains essaient de la contourner habilement !

Un exemple que nous connaissons bien au Touquet : le Député-maire Daniel Fasquelle pour ne citer que lui.

Il est maire du Touquet ( pour quelques jours encore), Député de la 4ème circonscription, Vice-président de la Communauté d’Agglomération, Président de la SEMAT (aéroport du Touquet), Président du CCAS, Président du Touquet Tourisme (établissement public en charge de la gestion des équipements sportifs du Touquet, du camping et de l’office du tourisme)…Il attribue les subventions aux différentes associations du secteur même si elles ne sont pas touquettoises. Il rayonne ainsi sur la circonscription…

Il est très attaché à ses multiples fonctions municipales et annexes qui lui permettent d’avoir ainsi accès aux « affaires « .

Comme bon nombre de  ses homologues qui ne veulent pas lâcher leurs mandats et qui s’y accrochent comme une bernique sur leur rocher, Daniel Fasquelle a créé, en 2017, une association dénommée Agence d’Attractivité afin de continuer à garder la main sur tous les sujets majeurs. Or cette agence d’attractivité dont D. Fasquelle est le président a pour objet le développement économique, le tourisme, et l’emploi. Sujets qui sont pourtant de la compétence de la communauté d’agglomération. Cela le laissera maître de tirer les plus grosses ficelles. Ce qui fait toute la différence, c’est que cette présidence là ne compte pas au regard de la loi sur le non cumul des mandats car il s’agit de la présidence d’une association.

Voilà comment la loi est détournée ! Un détournement qui pèse dans les finances de la commune puisqu’en 2017, la ville du Touquet va subventionner l’agence d’attractivité à hauteur de 327 000 €. Pour 2018, on nous annonce un montant encore plus important.

Daniel Fasquelle ne sera bientôt plus maire du Touquet. On le savait depuis longtemps, les signes ne trompent pas. C’est en effet Liliane Lussignol qui signe l’éditorial du très  onéreux bulletin d’auto satisfaction « Le Touquet infos », qui signe les marchés publics de la commune, qui a signé le contrat de partenariat pour la rénovation et l’agrandissement du Palais des Congrès. Par voie de presse elle a été déclarée maire alors qu’aucun vote n’a eu lieu…

Le maire, quant à lui, prend des décisions de façon compulsive avant son départ comme, entre autres, l’installation de la Tour Eiffel Godon sur la digue. Les touquettois n’en ont pas voulu en 2011mais elle a finalement été installée en 2017 sans l’approbation minimale du conseil municipal. Sans parler de l’acquisition hors de prix des immeubles de Quentovic remise en cause par le Sous-Préfet, la salle de spectacle qui va plomber le budget des touquettois, etc… il fallait faire vite tant qu’il était aux affaires et à la signature officiellement. Demain il sera toujours aux affaires mais plus à la signature !

Amis touquettois, allez-vous laisser  cette situation incompatible avec une gestion saine continuer de s’enliser dans les sables mouvants de la dette comparable à celle de l’Etat laissée par nos dirigeants ces dernières années ?

Vous pouvez encore réagir mais il faut faire vite ! Vous ne pourrez pas dire que nous ne vous avions pas prévenus !

Rédigé avec la collaboration de Dominique Courtois

 

Changements en vue au conseil municipal !

Le moment est venu de reprendre, avec un réel plaisir, contact avec vous. En effet, j’ai souhaité me mettre en retrait pendant les campagnes électorales des présidentielles et des législatives.

Par courtoise républicaine, j’ai adressé dès dimanche soir à Daniel Fasquelle mes félicitations pour sa réélection.

J’en profite pour saluer la belle performance de Thibaut Guilluy et Tiphaine Auzière qui ont fait une belle campagne. Elle a porté ses fruits dans toutes les communes littorales où ils sont arrivés en tête à l’exception du Touquet où l’écart n’est que de 29 voix.

Que va t-il maintenant se passer au Touquet ?

Daniel Fasquelle a choisi de privilégier son mandat de député au détriment de son mandat de maire.

Bien avant sa réélection en tant que maire en 2014, il connaissait les règles du jeu et a habilement dissimulé la vérité aux Touquettois.

J’avais alerté les Touquettois lors de la campagne des municipales que si Daniel Fasquelle était élu maire, il ne le serait que pour 3 ans. J’ai toujours été persuadée qu’il choisirait son mandat national…

Dans quelques jours, les élus vont se prononcer sur l’élection d’un nouveau Maire qui devrait être élu dans les rangs de la majorité municipale. Daniel Fasquelle manœuvrera en coulisse pour imposer au maire de substitution et à sa majorité ses propres décisions. Il explique d’ailleurs dans la presse qu’il continuera à présider les réunions et à se charger des dossiers importants.

Daniel Fasquelle est pris en flagrant délit de contournement de la loi sur le non cumul des mandats. Il semble n’avoir toujours pas compris les messages envoyés par les Français lors de l’élection du Président Macron et confirmés lors des élections législatives.

Pour ces raisons, les élus d’opposition envisagent également de présenter un candidat.

« On continue comme avant » semble être la devise de Daniel Fasquelle.

 

 

 

Un anniversaire politique ?

Ruban rose, ruban bleu…Les rubans servent plus que jamais à emballer comme des cadeaux les festivités que nos dirigeants politiques nous concoctent pour pimenter cette période pré-électorale.

Le Président du Conseil Départemental et le Député-maire du Touquet sont convaincus que l’électeur se souviendra de la couleur du ruban lorsqu’il passera dans l’isoloir. Or, personne n’est dupe car la manœuvre est trop voyante, mais elle peut prêter à sourire si elle se limite à des mesures telles que  l’inauguration de la rénovation d’un collège qui a toutefois le mérite de profiter aux élèves et aux enseignants.

En revanche, lorsque Daniel Fasquelle, quelques semaines avant les législatives, justifie l’érection de sa Tour Eiffel Paris- Plageoise par la célébration des 105 ans de la commune, on reste sans voix. Pas vraiment sûr que, de ce fait, les urnes en recueillent le maximum en juin prochain !

fullsizeoutput_68c

La communication institutionnelle a du plomb dans l aile !

Le site internet de la ville annonce depuis quelques jours que « Daniel Fasquelle a été réélu maire avec 55,91%.. »

C est faux et c est mal connaître le fonctionnement des institutions. Le maire ne sera élu que ce matin par les conseillers municipaux. C est sa liste qui a été élue dimanche dernier et la nuance est de taille !

Je m étonne d ailleurs qu aucune personne compétente ne valide  les publications sur le site de la commune !

http://www.lestouquettois.fr

 

1000 !

1 000 ! C’est le nombre d’électeurs qui nous ont accordé leurs suffrages soit 27,43 % . MERCI ! Un immense merci à tous pour votre soutien, pour vos votes et pour votre amitié fidèle.

524 c’est le nombre de voix perdues par Daniel Fasquelle par rapport à 2008 soit – 10,8%

L’aventure continue dans l’opposition jusqu’en 2020 !

3 c’est le nombre de sièges obtenus au conseil municipal Jean-Philippe Bataille, Francis Besson et moi-même… nous serons attentifs à l’action municipale durant les prochaines années, dans une opposition vigilante, constructive, visant avant tout à faire respecter les intérêts des touquettois.

Quant à moi, je siègerai également au conseil communautaire…Opalopolis, les gens du voyage etc…

L’aventure continue donc dans l’opposition jusqu’en 2020 !

Je vous invite à vous inscrire nombreux sur mon blog si ce n’est pas déjà fait,  vous serez régulièrement tenus  informés.

Encore merci du fond du coeur

 

Gérons efficacement nos finances et préservons Quentovic !

Les habitants et les amoureux du quartier Quentovic se sont déplacés en nombre à la réunion que j’organisais hier soir au Copo.

Ils ont pu partager leur inquiétude sur l’opération immobilière projetée par l’équipe sortante. Une opération qui va profondément modifier le visage actuel de la place et qui ne répond pas aux enjeux du quartier ni aux besoins de ses habitants.
Les 235 logements qui y sont prévus ne profiteront pas aux familles, aux jeunes, aux jeunes couples, qui devraient pourtant être au coeur de l’action municipale afin de résoudre la question démographique. La végétalisation est absente du projet. Et aucun équipement public ou privé n’est envisagé.
J’ai rappelé à la soixantaine de Touquettois réunis les raisons qui conduisent la municipalité à vouloir bétonner Quentovic.
Ces raisons sont uniquement d’ordre financier.
En effet, afin de dégager des recettes pour financer son projet de salle de spectacle, l’équipe sortante a besoin d’argent.
Comme son laxisme budgétaire ne lui permet pas de dégager un autofinancement suffisant, elle est contrainte de trouver, ailleurs, des ressources exceptionnelles.
En bétonnant Quentovic, elle espère ainsi dégager un apport de 2 millions d’euros pour la salle de spectacles.
Elle ne s’en cache d’ailleurs pas: « les résultats positifs que l’on aura à la ZAC Quentovic serviront à faire des apports financiers pour la salle », expliquait ainsi Gérard Deschryver, adjoint aux finances, lors du conseil municipal du 15 octobre 2012.
Si les Touquettois nous font confiance en mars prochain, nous abandonnerons immédiatement cette opération.
Et nous repenserons, en réelle concertation avec les Touquettois, un projet urbain capable de dynamiser Quentovic, de mieux le relier au centre-ville et de préserver son identité.
Un projet qui respectera la physionomie actuelle de la place et qui garantira l’équilibre ente le végétal et l’urbain.
Et les éventuels « résultats positifs » que nous dégagerons seront intégralement réinvestis dans le quartier, pour financer un équipement qui profitera à l’ensemble des Touquettois.
Vous pouvez compter sur ma détermination à préserver ce quartier historique du Touquet et à dessiner, avec vous, le futur visage de Quentovic !
Juliette Bernard.