Le  cheval de course s’est transformé en cheval de trait !

Rappelez-vous !

Daniel Fasquelle nous annonçait, à grand renfort de vidéos et de maquettes, la réalisation du nouveau Palais des Congrès qui allait révolutionner Le Touquet, attirer la France entière et développer de façon considérable le tourisme d’affaires en panne dans notre station !

Une salle de spectacle ultra moderne qui ne devait pas désemplir…

Une opération annoncée au départ à 25 millions d’euros, une bagatelle compte tenu du succès attendu !

Le Palais des Congrès agrandi et rénové devrait au final atteindre les 30 millions d’euros.

Incroyable : aucune place de stationnement n’était prévue ! La réfection des jardins et le réaménagement de la place de l’Hermitage non plus !

4,5  millions d’euros supplémentaires à ajouter aux 30 millions d’euros du Palais des Congrès pour un projet  de modification majeure de la place qui n’a pas été soumis à l’approbation de la population touquettoise malgré son importance. Tout au plus a-t-on assisté à une réunion d’information.

On est donc passé de 25 à près de 35 millions d’euros ! Une pure folie pour Le Touquet !

Enfin, malgré un cahier des charges « raisonnable », il n’y a eu aucune réponse au premier appel d’offre pour la gestion du Palais des Congrès par un partenaire privé. L’exploitation du nouveau Palais des congrès n’attire pas les professionnels. Que va t’il falloir encore concéder pour qu’un operateur privé accepte de prendre en charge la gestion de cet ensemble ?

Entre Juillet 2019 et Juillet 2020, près de 3,5 millions d’euros devront être remboursés amputant d’autant les capacités d’investissements que nous considérons comme urgentes  telles que la réfection des parkings de la plage, des trottoirs, les travaux de l’Hôtel de Ville, l’amélioration des routes et des pistes cyclables et la reprise de la mise en plateau de la rue St Jean…

Ce projet mégalomaniaque pèsera jusqu’en 2036 sur les finances de la Ville et sur les impôts des Touquettois !

Nous nous sommes toujours opposés à ce projet et surtout à son financement (PPP= Partenariat Public-Privé) qui nous paraissait hasardeux et basé sur des prévisions d’exploitation pour le moins optimistes et fantasques. Nous envisagions plus raisonnablement la rénovation du Palais des congrès pour un coût d’environ 7,5 millions d’euros.

Texte Touquet Infos février 2019

 

Publicités

Joyeuses fêtes de fin d’année au Touquet

Quelle joie de voir, comme chaque année,  Le Touquet revêtu de ses habits de lumière. Ce somptueux décor contribue à l’émerveillement des  petits et des grands et à l’esprit de fête. Nous espérons que cette période de fin d’année soit pour vous un moment de partage, d’amour et de retrouvailles familiales.

Nous avons une pensée toute particulière pour celles et ceux d’entre vous qui souffrent de la maladie, de la perte d’un être proche ou de l’isolement. Nous espérons qu’ils pourront trouver le réconfort auprès d’amis, voisins ou professionnels de l’aide à domicile.

Nous souhaitons à chacune et chacun d’entre vous une excellente année 2019. Qu’elle réponde à vos attentes et vous apporte joie et bonheur de vivre au Touquet.

Bonne année 2019 au Touquet

Juliette Bernard – Jean-Philippe Bataille- Francis Besson

Prochain conseil municipal

Le prochain conseil municipal se tiendra à l’Hôtel de ville du Touquet

le lundi 10 décembre pochain à 9 h

 

 

Compte rendu du Conseil municipal par la Voix du Nord.

http://www.lavoixdunord.fr/486942/article/2018-11-12/le-rachat-des-commerces-de-la-place-de-quentovic-en-bonne-voie-la-ville-fait-un

 

http://www.lavoixdunord.fr/487154/article/2018-11-12/la-politique-touristique-divise-les-elus-avec-en-toile-de-fond-les-prochaines

 

Prochain conseil municipal Le Touquet

Le prochain conseil municipal se tiendra le lundi 12 novembre prochain à 9 h.

Rendez-vous salle du conseil municipal  !

 

Un costume sur mesure

La loi sur le cumul des mandats a contraint, bien malgré lui, Daniel Fasquelle, à céder son fauteuil de Maire et à abandonner ses fonctions au sein de la communauté d’agglomération, laissant de ce fait les maires des autres communes de l’arrondissement assurer le leadership au sein de la CA2BM.

Notre député, ex Maire, devait donc trouver un moyen de maintenir une présence et une pseudo autorité au sein de l’arrondissement. Il a trouvé la parade en créant une association financièrement dépendante : l’agence d’attractivité !

Cette agence se définit comme un « super office du tourisme » au niveau de l’arrondissement dont Daniel Fasquelle a évidemment pris la présidence.

Des dépenses ont été engagées (mutation et rémunération de personnel, bureau d’études pour le nom et le logo, édition de plaquettes, réceptions diverses, versement de subventions à des associations locales, etc…)

Pour faire face à toutes ces dépenses, et devant les réticences des autres communes à participer à cette agence qu’ils n’avaient pas souhaitée, notre député s’est tourné naturellement vers le budget le plus facile à ponctionner : celui du Touquet !

Les demandes de subventions se sont par conséquent mises à « pleuvoir » :

  • 820 000 euros en 2017
  • 850 000 euros en 2018
  • 10 % sur toutes les entrées des groupes au musée du Touquet

Le Touquet-Paris-Plage, de par son rayonnement touristique, participe déjà largement au développement économique et à l’emploi dans l’arrondissement.

Certes, Le Touquet est considéré comme une ville «  riche », mais le niveau des impôts est déjà très important, et notre budget doit servir au bien être de ses habitants et non pas servir à la promotion d’un de ses élus.

Plusieurs questions se posent :

  • La communauté d’agglomération qui avait en principe été créée pour générer une économie d’échelle a-t-elle vraiment besoin d’une agence d’attractivité qui vient s’ajouter au « millefeuille » territorial ?
  • Comment un Député, impacté par la loi sur le non cumul des mandats,  peut-il conserver un pouvoir exécutif pour le compte et à la place des exécutifs locaux et de ce fait gérer des compétences majeures  tout en s’attribuant un budget  important ?
  • Comment une association de droit privé peut-elle s’approprier les compétences les plus importantes de l’arrondissement(tourisme, emploi et développement économique) pour le compte des différentes collectivités publiques ?
  • Cette organisation territoriale a-t-elle été mise en place pour permettre au Député d’avoir la main sur les sujets majeurs de l’arrondissement faute de pouvoir être président ou vice-président de la communauté d’agglomération ?
  • Pourquoi Le Touquet est-il le financeur le plus important de cette association ?
  • Quelles sont les missions supplémentaires de cette association par rapport à ce que le Touquet Tourisme faisait précédemment ?

Nous affirmons que cette nouvelle structure n’apporte rien en terme d’efficacité !

Si ce n’est de créer des recrutements et des dépenses inutiles…

TEXTE TOUQUET INFOS OCTOBRE 2018

Qu’ont-ils fait du patrimoine de notre commune ?

Depuis 2015, la ville aura vendu pour plus de 17 millions d’euros de terrains ou de maisons appartenant à la ville donc aux touquettois :

  • 11 millions d’euros pour les terrains à Quentovic,
  • 2,4 millions d’euros pour le terrain de l’Hippotel,
  • 1,65 millions d’euros pour le terrain rue de Moscou (parking),
  • 650 000 euros une maison face au camping,
  • 550 000 euros le préau de l’école,
  • 780 000 euros le pavillon Vivaldi….

Le patrimoine de la ville a donc fondu pour financer les dépenses toujours plus importantes d’années en années.

  • Rien pour désendetter la ville !
  • Rien pour la rénovation de l’Hôtel de ville !
  • Rien pour rénover les parkings de la plage !
  • Rien pour l’assainissement collectif !
  • Rien pour la fibre !
  • Rien pour un parking  à proximité de la nouvelle salle de spectacle !

Nous avions demandé, en vain, à ce que le produit de la  vente du terrain rue de Moscou soit provisionné pour les futurs travaux de l’Hôtel de Ville qui devraient coûter plus de 8 millions d’euros.

La gestion en bon père de famille consiste à être attentif et soucieux des biens ou des intérêts qui lui sont confiés. Force est de constater que ce n’est absolument pas le cas…Pire, vendre les « bijoux de famille » est souvent le signe d’une incapacité à maîtriser ses finances, et en tout cas à se satisfaire du budget courant.

Les 17 millions d’euros auront déjà été engloutis quand il  s’agira de financer le déficit d’exploitation du palais des congrès et les annuités des 20 prochaines années.

Si la gestion des finances de la ville se poursuit sur la même tendance, nous pouvons dès à présent nous préparer à contribuer largement au train de vie dispendieux mis en place par l’équipe municipale actuelle.

Il va falloir que cela change !

Texte Touquet infos