Faire et défaire, la rengaine du Touquet

Daniel Fasquelle a décidé seul de refaire tout de suite des travaux Place de l’Hermitage, provoquant la surprise de beaucoup de Touquettoises et Touquettois qui n’en voyaient pas l’urgence. Faut-il rappeler qu’en 2019 cet espace, ainsi que les abords du Palais, ont été rénovés avec son accord (il était conseiller municipal délégué aux grands travaux)sous le mandat de LIlyane Lussignol ? Pourquoi y revenir ?

Le maire a un prétexte : « vouloir traverser un jardin » ! Et déplacer les foules vers ce quartier… Est-ce une priorité quand on voit l’état des infrastructures du reste du Touquet ? Les premiers travaux à engager ne concernent-ils pas la voirie, l’éclairage, la réfection des trottoirs en dehors du centre ville, toujours privilégié, l’accessibilité aux PMR de bien des lieux (musée entre autres) et autres demandes de riverains excédés de voir leur quartier délaissé ?

Daniel Fasquelle ne pense qu’à bétonner et mettre son Palais des congrès en valeur. Tout cela pour augmenter les ressources financières de la ville, réduite à emprunter pour financer la mise à niveau de la sécurité des équipements sportifs, tant on a pris de retard sur ce point. N’est-il pas temps de faire une pause et de penser enfin aux infrastructures avant de refaire des travaux qui ne se justifient pas ? 

Décidément, rien ne change et le centre ville n’a pas fini d’être en travaux ! 

Sylvie WALBAUM

Texte prochain Touquet Infos

Le Touquet 2026 : Alternatives et Vérités

Le nom de notre groupe résume notre positionnement au sein du Conseil municipal : nous voulons y jouer un rôle actif jusque 2026 et faire entendre une autre voix malgré un système majoritaire qui ne laisse guère de place aux alternatives.  C’est ce qui nous a poussés à demander de participer en tant qu’opposition à diverses commissions. Hélas, cela nous a été refusé, alors que des gens qui n’habitent pas le Touquet en sont membres. (1)

Notre souhait de participer à la gestion de la ville n’avait pas pour but de nous opposer systématiquement à la majorité durant ce mandat comme on le prétend. Les bonnes décisions recevront toujours notre accord. Mais nous voulons garder la possibilité de proposer d’autres choix de gouvernance que ceux de la municipalité actuelle qui se résument trop aux décisions d’une seule personne. Nous approuverons par exemple l’idée de faire un Appel à Manifestation d’Intérêt pour attirer des talents à plancher sur le front de mer. Mais nous réserverons notre décision finale s’il s’agit de voter un projet amené sans concertation avec les habitants.  

Il en va de même pour notre positionnement vis-à-vis de la communauté d’agglomération. Si nous avons voté contre la sortie, c’est que nous savions qu’en vérité le Touquet n’y avait pas intérêt. Des convergences réelles existent dans l’agglomération. De plus la procédure rendait cette sortie quasiment impossible. Nous nous doutions donc qu’il s’agissait d’une manœuvre politicienne.  La suite a prouvé que nous avions raison quand nous avons vu ce projet abandonné brutalement et sans explications, sans que Le Touquet ait gagné quoi que ce soit à ce mélodrame.

Il faut donc dire les vérités même si elles dérangent. Pour le bien de la ville et de ses habitants, trop oubliés. Et la vérité passe d’abord par la transparence et une juste information des élus. Si nous exigeons par exemple les comptes complets 2019 du Touquet Événement Équipements (TEE) qui vit des subventions de la ville, c’est pour voir si l’on ne pourrait le gérer différemment, non pour mettre en cause qui que ce soit. 

C’est dans cet esprit positif mais attentif que nous allons faire vivre notre blog https://juliettebernard.com/ : Alternatives et Vérités. Nous vous invitons à le consulter et à y participer activement en amenant vos idées, suggestions ou critiques. Nous sommes au Conseil pour représenter toutes les Touquettoises et Touquettois sans exception.  Ce blog est le vôtre.

Cet encart a été rédigé avant le prochain Conseil municipal au cours duquel nous devrions examiner  le rapport d’orientations budgétaires. Le budget 2021 de la ville sera vraisemblablement présenté en avril : nous y reviendrons. C’est l’occasion pour nous d’affirmer notre soutien et notre sympathie à tous ceux qui ont souffert de la crise où qu’ils soient : en ville, à Quentovic ou en forêt.

Pour finir sur une note d’espoir, nous espérons voir la fin de la crise avant l’été. Souhaitons que les pouvoirs publics prennent enfin la mesure du profil démographique du Touquet, travaillent avec la ville à l’établissement d’une liste prioritaire avec un calendrier prévisionnel et nominatif des vaccinations envoyé aux intéressés. C’est ainsi que nous retrouverons notre Touquet-Paris-Plage, prêt aux débats et aux nouveaux défis qui l’attendent.

Juliette Bernard – Hervé Pierre – Sylvie Walbaum 

(1)   Le mercredi 10 mars, le maire a proposé à J. Bernard d’intégrer la commission gestion des équipements sportifs nouvellement créée. A suivre !