Bruno Six rejoint l’équipe

Bruno réside au domaine de Whitley. Il est marié et père de quatre enfants.

Après de nombreuses années passées en tant que directeur de banque, Bruno a terminé sa carrière professionnelle en prenant en charge le domaine  associatif puis  les personnes protégées au sein d’un établissement bancaire des Hauts de France.

D’abord conseiller municipal puis premier adjoint au maire de Senlis pendant 5 ans, les compétences d’élu de Bruno seront des atouts pour Le Touquet.

Bénévolat : Il a été Vice-Président de l’association des Compagnons du Marais (association d’accompagnement social  et d’insertion professionnelle).

Il a été Président du club de bridge de sa ville (actuellement joueur classé 2ème série Promotion).

Activités sportives : vélo, natation et randonnées.

Ses motivations pour nous rejoindre :

« J’ai envie de servir  dans une équipe composée de femmes et d’hommes aux compétences variées et complémentaires, rassemblée autour des mêmes  valeurs : intégrité, respect des autres et solidarité face aux difficultés ou à la détresse,  pour construire un projet collectif au service des touquettoises et des touquettois ».

Voilà, au fil des semaines, les femmes et les hommes qui ont accepté d’être vos représentants au conseil municipal si vous nous faites confiance :                                                                                                                                                                                                  

    Anne Levent
Sylvie Walbaum
Audrey Gonzales

 

 

 

 

 

 

Brigitte Diers
Juliette Bernard

 

 

 

 

 

 

Patrick Ryssen
Antoine Collier
Didier Catteau

 

 

 

 

 

 

Philippe Hagneré
Bruno Six

 

 

 

Brigitte DIERS rejoint l’équipe

Brigitte  DIERS, 63 ans, mère de quatre enfants réside en forêt.

Pharmacien biologiste, elle  a travaillé au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) pendant une trentaine d’années où elle a dirigé un laboratoire spécialisé dans la prévention du risque chimique pour l’homme et l’environnement.

Ses passions culturelles : musique (opéra, piano, concerts symphoniques) , expositions (sculptures, peintures classiques et contemporaines).

Ses passions sportives : les randonnées en montagne l’été et le ski  l’hiver ainsi que le golf  qu’elle pratique au Touquet toute l’année.

Brigitte profite de sa retraite toute récente pour se rendre chaque semaine à une exposition. Pour garder le contact avec l’univers scientifique, elle participe très régulièrement à des séminaires à l’Académie de médecine et à l’Académie de pharmacie.

Voulant toujours découvrir de nouveaux horizons, elle participe, une fois par an, au Collège de France à  un séminaire dans le domaine de l’architecture.

Brigitte  est Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques.

Lorsque j’ai demandé à Brigitte pourquoi elle voulait nous rejoindre, voilà ce qu’elle m’a répondu :

« Je rejoins avec enthousiasme l’équipe de Juliette Bernard parce que j’apprécie son indépendance, son pragmatisme et son attachement au Touquet.  Je partage sa volonté de préserver le patrimoine naturel du Touquet et de mettre en œuvre une politique de développement durable pour notre ville  » .

Je suis particulièrement heureuse que Brigitte nous rejoigne et qu’elle puisse mettre en oeuvre, au Touquet, ses compétences en matière de protection d’environnement et d’espaces naturels.

 

Voilà, au fil des semaines, les femmes et les hommes qui ont accepté d’être vos représentants au conseil municipal si vous nous faites confiance :                                                                                                                                                                                                  

 

    Anne Levent
Sylvie Walbaum
Audrey Gonzales

 

 

 

 

 

 

Brigitte Diers
Juliette Bernard

 

 

 

 

 

Patrick Ryssen
Antoine Collier
Didier Catteau

 

 

Patrick Ryssen rejoint l’équipe !

Patrick Ryssen a 65 ans. Il réside dans la forêt.

De par son parcours professionnel et ses compétences tant en France qu’ à l’international, Patrick nous apportera ses conseils et participera aux  choix de développement économique pour la station .

Il est depuis 2015 P.D.G de la SAS ALTRACO (courtage et conseil en négoce international).

Auparavant il était P.D.G de Ryssen Alcools SAS, Loon Plage de 2005 à 2015.

En 1992, il était nommé  Président Directeur Général des Distilleries Ryssen,  leader européen de la rectification d’alcools, à Hesdin. Société dans laquelle il a commencé sa carrière professionnelle en 1977 en tant que cadre et par la suite directeur commercial.

Lorsque j’ai demandé à Patrick pourquoi il souhaitait s’engager pour Le Touquet, voilà ce qu’il m’a répondu :
« J’aime Le Touquet et je veux participer à sa croissance  en développant de nouveaux axes économiques, en consolidant les activités Quatre Saisons et en renforçant l’attractivité du  Touquet sur le plan international ».

Patrick est également Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur. Il a été Juge au Tribunal de Commerce de Boulogne sur Mer.
Il est aujourd’hui membre d’une Association œuvrant à l’intégration des personnes autistes.

Ses passions et loisirs : le football, la gymnastique, le ski, le vélo, le golf et la lecture.

Je suis heureuse que Patrick rejoigne l’équipe et qu’il accepte de se mettre au service des touquettois et du Touquet.

 

 

 

 

 

Les orientations budgétaires pour 2018

Pour ceux qui sont intéressés par les finances du Touquet ! Bonne lecture !

Grisez ci dessous et cliquez sur le lien qui s’affiche

Rapport d’orientation budgétaire

Carrefour giratoire du POLO

Annoncé depuis longtemps, le voilà qui arrive enfin…

Il en restera au minimum deux à réaliser dans la commune : à l’angle de l’avenue du Golf et de l’avenue de Picardie, à l’angle de l’avenue du Golf et de l’avenue de Lattre de Tassigny … des zones potentiellement dangereuses.

Coût prévisionnel : 478 000 € HT

DSCN0406

Pétition contre la Tour Eiffel Godon

Un touquettois a pris l’initiative de lancer une pétion contre l’installation de la Tour Eiffel Godon sur la place du centenaire au bout de la rue St Jean.

J’ai été  sollicitée à plusieurs reprises pour envoyer le lien de cette pétition. Je vous le mets ci-après, même si je le répète, je n’en suis pas à l’origine.

https://www.petitions24.net/toureiffeltouquet

A titre personnel, j’étais opposée à cette Tour Eiffel en 2011.                                                                Je n’ai pas changé d’avis !

Pourquoi un Wake-park sur le parking du front de mer ?

WakeLe maire avait, pendant la campagne des municipales, promis un skate-park digne de ce nom aux jeunes touquettois…C’est finalement d’ un wake-park dont ils ont  « hérité » !

Le skate-board est pourtant une activité accessible à tous, puisqu’à part la planche de skate, la pratique en elle-même ne coûte rien aux jeunes. C’est une bonne chose. Mais malgré les engagements pris, le maire a choisi de privilégier l’installation d’un wake-park.

Le wake-board n’est lui réservé qu’à certains puisqu’un quart d’heure au wake-park coûte, en juillet et août, 20 €  + 5 € de licence + 2 € pour la location de la planche soit 27 € le ¼ d’heure ! Un luxe qui n’est pas accessible à tous ou alors très occasionnellement.

Alors pourquoi ce choix ?

  • Il fallait, le temps d’un week-end, faire le buzz avec le FISE ( Festival International des Sports Extrêmes) ;
  • Il leur fallait trouver une activité pour animer le front de mer….Animation inexistante en semaine lorsqu’il n’y a plus personne.

Pour autant cela doit-il se faire au détriment des résidents touquettois ?

 NON ! A cause de ce wake-park les utilisateurs de la plage ne peuvent plus se stationner sur les parkings lors de certaines périodes d’affluence. Les ¾ du parking sont occupés par cet équipement et cela empêche les familles et personnes plus âgées de se garer à proximité immédiate de la plage. Vous avez d’ailleurs été nombreux à vous en plaindre le week-end de l’Ascension ! Et vous le serez encore plus au cœur de l’été.

La ville devait-elle investir plus de 300 000 € dans ce type d’équipement ouvert seulement la moitié de l’année ? Il me semblait évident que l’argent public (nos chers impôts), devait profiter au plus grand nombre et non pas à une poignée de personnes.

Et puis n’ y avait-il pas d’autres priorités ? la rénovation de l’hôtel de ville, la rénovation des trottoirs, la rénovation des cabines qui pour certaines prennent l’eau etc…pour n’en citer que quelques unes.

Ce n’est pas la peine de se plaindre de la baisse des dotations de l’Etat pour ensuite gaspiller les recettes au profit de la commune !

Sachez enfin que le conseil municipal n’a même pas eu à donner son avis sur cet aménagement…Un aménagement fortement contesté.

Mais que faire ?

Même la signature de près de 1 000 personnes contre le projet de conteneurs sur la plage n’a pas été entendue par le maire du Touquet ! Alors…

Le maire est contre l’utilisation de l’art 49 alinéa 3 de la constitution à l’Assemblée Nationale mais au Touquet c’est au quotidien qu’il est appliqué !